A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Albert

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 237 - le jeu du canard monochrome -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 815

MessagePosté le: 14/11/2016 11:31:44    Sujet du message: Albert Répondre en citant

Agathe ouvre un œil, puis l’autre et s’inquiète de toute cette blancheur. Il lui semble être perdue au milieu d’un paysage de neige. Lentement, son esprit engourdi se réveille. Elle se rend compte qu’elle est allongée dans son lit. Son lit ? Été comme hiver, elle dort sous son épaisse couette rose vif tirée jusque sous son nez : on l’en aurait dépouillée ? Son regard erre autour d’elle : un magicien aurait donné un coup de pinceau pendant son sommeil ? Murs et plafond immaculés, fenêtre à l’encadrement blanc, même la porte face au lit est du même ton, tout comme la chaise de métal sur la gauche. Pas de trace de ses rideaux fleuris, des reproductions de natures mortes encadrées par ses soins et accrochées pour égayer la grisaille des murs de sa chambre. Elle tente de bouger les bras et les découvre enveloppés de bandages. Le droit est même relié à une sorte de poteau...
Bon sang, elle est à l’hôpital. ! Ce n’est pas un lieu qu’elle a l’habitude de fréquenter, elle a toujours eu une santé de fer. Mais vingt ans plus tôt, c’est dans une pièce comme celle-ci qu’elle est restée au chevet de Jean et a recueilli son dernier soupir.
La mémoire lui revient soudain. Elle mettait une bûche dans l’âtre, une flamme avait léché son tablier, elle s’en était débarrassée, l’avait jeté à terre. Allez savoir pourquoi, le bas de sa robe avait continué à brûler, puis le feu s’était mis à ramper sur le sol de la cuisine. Elle avait couru dans la cour, hurlé pour alerter le voisin le plus proche. Après, juste une vague réminiscence de Gaspard l’enroulant dans une couverture, d’un lointain bruit de sirène puis le néant.
Trois coups sont frappés à la porte et un homme et une femme s’approchent du lit d’Agathe.
«Alors, Madame Garnier, vous voilà réveillée ? Vos blessures ne sont pas très graves mais nous allons vous garder quelques jours» lance le médecin d’une voix joviale tandis que l’infirmière change le flacon de goutte à goutte. Il lui tarde que les blouses blanches quittent la pièce. Tout ce blanc, ça lui donne le tournis.
Elle ferme les yeux, concentrée sur ses pensées. Quelques jours a dit le médecin ? Elle qui ne quitte jamais sa maison, ça va être l’enfer. Elle se languit déjà de son canapé fatigué, de sa petite télé, de la prairie et des moutons de Gaspard qu’elle contemple depuis ses fenêtres.
Un léger bruit attire son attention, puis une sorte de pincement sur sa joue. Albert, mais oui, c’est bien Albert, juché sur son estomac ! Elle en pleurerait. Lorsqu’elle a dû se séparer de ses poules et de ses lapins, trop fatiguée pour s’en occuper– dame, à quatre-vingt-dix-neuf ans ! –, elle s’est prise d’affection pour un caneton qu’elle a élevé, qui la suit partout comme un toutou domestiqué, a ses entrées dans la maison, jusque dans sa chambre, partage ses repas. On peut rire d’elle en douce, elle s’en fiche comme d’une guigne. Albert, c’est son ami. Elle avance une main pour lui lisser les plumes et ne rencontre que le vide. Une hallucination ? Un rêve plutôt car elle aperçoit, assis près du lit, sa petite-fille et son petit-fils. Tous deux visages blêmes, traits tendus.
– Tu nous as fait une de ses peurs, mamie !
– C’est pas une raison pour afficher ces faces de carême ! Déjà que j’étouffe dans cette bulle de coton. Dites, j’ai quelque chose à vous demander. Albert...
– Quoi, Albert ?
– Promettez-moi de vous occuper de lui. Et s’il m’arrive quoi que ce soit, jurez qu’il ne finira pas à la casserole. .Jurez, croix de bois, croix de fer...
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 14/11/2016 11:31:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 14/11/2016 11:39:17    Sujet du message: Albert Répondre en citant

Un texte vivant et bien écrit, où l'univers blanc et le canard sont bien campés. Il faisait partie de mes six sélectionnés, entre lesquels j'hésitais pour mon choix de quatre. Ce qui me l'a fait écarter ? Je ne sais pas trop... Peut-être l'hôpital, trop réel à mon goût et qui ne constituait pas un univers spécial, différent du nôtre, justement.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 20/11/2016 12:42:28    Sujet du message: Albert Répondre en citant

Une lecture très sympa en première partie, où on se demande pendant un certain temps quel est l'âge du capitaine, et pourquoi l'hôpital et tout et tout et puis... patatras sur le dernier paragraphe : tout est pour le coup trop expliqué, trop bien encadré, un peu style "Petite maison dans la prairie", avec les bons sentiments et tout le tralala.
C'est dommage Danielle, parce que je trouve que du point de vue de la couleur tu t'empares du blanc d'une façon très intéressante.
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 27/11/2016 10:44:53    Sujet du message: Albert Répondre en citant

Bien écrit, bien raconté et le personnage est bien dessiné, mais j'ai trouvé qu'on restait trop dans de réalisme et que la fin, au demeurant touchante, manque de surprise.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 03:53:42    Sujet du message: Albert

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 237 - le jeu du canard monochrome -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com