A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les 20 000

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Le jeu presqu'hebdomadaire -> Jeu 238 -> critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 28/11/2016 11:29:54    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Les 20 000

Depuis que Léa Zeitman était arrivée, elle n'en croyait pas ses yeux... Aucun stand. Pourtant, la place était bondée, des individus se tenaient là, debout, partout, mais silencieux.
Elle s'apprêta à quitter les lieux imaginant qu'elle avait mal lu, mal vu... pourtant elle était sûre d'avoir observé l'annonce publiée sur internet :
« Marché aux Livres, place de l'Opéra, dimanche soir ». Un marché nocturne, pour ce genre de produit, ce n'était pas si courant.
C'est au moment où elle fit demi-tour qu'une voix l'interpella :
- Mademoiselle !
Lorsqu'elle se retourna, elle vit près d'elle, un homme.
- Cherchez-vous quelque chose mademoiselle ?
- J'ai dû me tromper, je croyais qu'il y avait un marché aux livres ce soir...
L'homme la regardait fixement. Puis elle distingua nettement les autres silhouettes alentour se mouvoir, d'abord lentement, pour se rapprocher d'eux. En quelques instants, on l'entoura. Mais c'était un cortège de silhouettes faméliques et comme déjetées par la nuit : de grands manteaux flous, des chapeaux d'homme défaits, des robes de femmes diaphanes masquaient les visages et les corps des personnes attroupées. C'était étrange. On aurait dit des ombres. Elle eut peur.
- Cherchez- vous quelque chose de spécial mademoiselle ? reprit l'homme qui l'avait appelée.
Ses yeux creux et sombres ne la quittaient pas. Les autres se tenaient là, muets, resserrant un cercle devenu menaçant. Puis, à un signe mutuel, ils la regardèrent tous ensemble, en même temps. Et au moment où son cœur fut étreint d'angoisse, l'homme dit encore :
- Je crois que vous nous avez trouvés mademoiselle. Et que c'est nous qui vous attendions.
- Qui êtes-vous ? cria-t-elle, terrorisée.
Il recula et d'un geste, demanda aux autres de se présenter.
Le premier à s'avancer fut un homme, abondamment barbu, au regard posé.
- Je suis Le Capital, prononça-t-il.
Un autre, plus mince et gauche déclina son identité :
- Je suis Brûlant secret, réédité en 1945.
Un petit, finement barbu, aux binocles rondes et démodées, la salua de son chapeau :
- Psychopathologie de la vie quotidienne.
Et la jeune femme comprit. Un éclair rouge-sang creva son esprit, l'oriflamme nazie se déploya dans l'air : un oiseau géant, maléfique, mortifère. Devant un immense brasier, un récitant proféra, le bras levé en l'air : « Contre la valorisation excessive de la vie pulsionnelle qui dégrade l'âme ! Pour la noblesse de l'âme humaine ! Je jette aux flammes les écrits de Sigmund Freud. »

Léa les reconnut tous : ses travaux universitaires, son âpre recherche de la vérité et de la justice, ses origines juives, la Shoah qu'elle étudiait de manière si obsédante l'avaient menée ici et faisaient d'elle le dépositaire de la mémoire collective.
La foule ne s'arrêtait plus. Ils étaient là les 20 000 : Albert Einstein, Karl Marx, Thomas et Heinrich Mann, Stefan Zweig, Sigmund Freud... les brûlés de l'Histoire.
Oui... " Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." disait Heinrich Heine.

Dans la quatrième dimension, il arrive que les vivants rencontrent les morts et leurs passeurs d'âmes, alors les contactés deviennent les messagers de l'au-delà.
Léa lança le projet « Babel» : l'édification d'un monument unique en son genre. En 1995, à Berlin, une plaque de verre fut incrustée dans le pavé. On peut voir une pièce dénudée avec des étagères vides à l’intérieur. C'est la place « Babel», mémorial de l’autodafé du 10 mai 1933, place de l’Opéra à Berlin.


Dernière édition par Donaco le 28/11/2016 11:35:00; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/11/2016 11:29:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 28/11/2016 11:31:26    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

J'ai corrigé deux fautes qui m'ont dérangée toute la semaine ! Quant à "oriflamme" (que je laisse), ce n'est pas vraiment le mot. Le terme approprié serait plutôt "étendard" ou "drapeau"...
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 28/11/2016 11:45:24    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Tu aurais dû me demander de les corriger, je n'ai jamais refusé ce service.
Critique plus tard de ce texte pour lequel j'ai voté.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 28/11/2016 11:54:25    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Mais Tober, c'est tout le temps que je t'écris pour remettre en forme mon texte, quand il passe de chez moi à AVP. Je n'ai pas voulu le faire cette fois. Smile
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 29/11/2016 11:51:12    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Dans ce texte, j’ai apprécié l’idée des hommes-livres, reprise de Bradbury mais dans un contexte historique et non de SF. Et surtout l’idée finale du monument. J’ai très bien imaginé cette bibliothèque aux rayons vides, vue à travers la vitre, et c’est saisissant. J’ai d’abord pensé que c’était réel, mais avec une recherche sur le nom de l’héroïne et « projet Babel », je n’ai rien trouvé. Donc c’est du Donaco, donc bravo !

Dans la quatrième dimension, il arrive que les vivants rencontrent les morts et les passeurs d'âmes,
: on a vraiment l'impresion d'entre le commentaire de Rod Serling en fin d'épisode.

Rien à redire au style. Seules scories :

Elle s'apprêta à quitter les lieux (s’apprêtait)
- Je crois que vous nous avez trouvés mademoiselle. Et que c'est nous qui vous attendions.
Phrase très lourde
- Je suis Brûlant secret, réédité en 1945. Précision superflue et incongrue ( du moins je ne vois pas son utilité).
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 29/11/2016 15:29:37    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Aïe!... Je suis déçue et désolée de casser ton enthousiasme Tober... mais le mémorial existe bien à Berlin. C'est en visionnant une vidéo sur cet audodafé que j'ai découvert ce monument. C'est bien ce qui m'a mis sur la piste de mon texte. L'héroïne n'existe pas mais cela m'a donné envie de faire des recherches sur ce monument et les personnes qui se sont mobilisées pour l'édifier.J'ai eu très peu de temps pour l'écrire mais je ne regrette pas d'avoir découvert cette histoire.

Voici l'image du mémorial :


Et le lien video : http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu02012/autodafe-en-allemagne…
Ca ne dure qu'une minute mais c'est effroyable à regarder.
Revenir en haut
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 373

MessagePosté le: 29/11/2016 17:45:14    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

"Ca ne dure qu'une minute mais c'est effroyable à regarder."
Cette minute m'a semblé très longue.
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 911

MessagePosté le: 29/11/2016 18:10:09    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Texte qui me plaît mieux aujourd’hui que lorsque j’ai voté. C’est la chute qui m’en a éloigné. En lecture rapide, on se demande ce que vient faire cette date de 1995, puis celle de 1933, ce passage abrupt de la narration au documentaire m’a gêné. Ça manque en quelque sorte de transition.

J’ai apprécié cette atmosphère de livres-zombies qui me rappelle un film dont j’ai oublié le nom, mais pas les images. On imagine très bien ce que l’héroïne a pu ressentir lorsque le cercle d’ombres s’est refermé sur elle. Le paragraphe sur les présentations est savoureux, lui aussi. Compréhensible et juste ce qu’il faut de déstabilisant.

On peut toujours compter sur Donaco pour enrichir son vocabulaire : « déjetées par la nuit ». Le terme est particulièrement approprié ici.

Deux détails :

1/ La ponctuation de la phrase : « Lorsqu'elle se retourna, elle vit près d'elle, un homme. » Je retirerais volontiers la dernière virgule. Elle met l’accent sur l’homme qui semble surgir à côté d’elle, mais on perd alors la musicalité alexandrine de la phrase. C’est plus musical sans virgule.

2/ Le « Mais » de « En quelques instants, on l'entoura. Mais c'était un cortège de silhouettes faméliques... » Qu’est-ce qu’il vient faire là, ce « mais » ? Il n’y a pas d’opposition avec la phrase qui le précède, juste une précision. Quand on peut tuer un « mais », il ne faut pas s’en priver.

P.S. Je viens de regarder la vidéo, comme dit Jeeves, c'est effrayant. Je vois d'où vient l'idée de tes ombres.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 29/11/2016 18:26:29    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Oui... j'ai beaucoup de mal, quand j'écris, à appliquer les règles de ponctuation. Mon phrasé intérieur me fait ponctuer différemment des règles définies par la langue. J'avoue que j'ai du mal à m'y retrouver. Le mais est du même acabit. Ce cortège de personnes qui s'avance vers l'héroïne devient inquiétant dès lors qu'elle prend conscience que ce ne sont pas vraiment des personnes... Le mais fonctionne par anticipation (du moins dans mon esprit ) toutefois il est mal placé et alourdit la phrase.

Je ne suis pas d'accord avec ta dernière remarque Orcus. La transition n'a pas à avoir lieu aussi consciemment pour le lecteur qu'elle l'est pour l'héroïne. Il n'est pas bon (à mon humble avis) qu'un texte soit forcément explicatif et que le lecteur soit pris en charge de bout en bout et surtout à la fin, pour être certain qu'il aura bien compris Wink Il faut qu'il bûche un peu ce lecteur, de temps en temps:)
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 29/11/2016 18:27:52    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Je pense que tu parles de "Farenheit 451", tiré d'un roman de Ray Bradbury. Wink

lien bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19502990&cfilm=2166.html
Revenir en haut
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 29/11/2016 20:16:48    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

sans lire les autres interventions.

J'ai été très circonspecte à la première lecture, j'avoue. Mais j'ai adoré la personnification des livres justement, c'est très bien trouvé et transmis. En fait, je sentais qu'il me manquait des éléments dû à une part de mon inculture sur certains points. Après recherches, tout s'est éclairé, et j'ai trouvé ça génial, tout simplement.
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 29/11/2016 20:33:53    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Merci pour vos commentaires ! Wink

@En'kaï : n'oublie pas de poster ton texte dans CC
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 30/11/2016 08:11:23    Sujet du message: Les 20 000 Répondre en citant

Ce texte a eu pour moi un intérêt historique., c'est indéniable. Mais je n'ai pas aimé le paragraphe de conclusion qui fait un peu "Cours magistral": je vous explique au cas où vous n'auriez pas tout compris.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:28:39    Sujet du message: Les 20 000

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Le jeu presqu'hebdomadaire -> Jeu 238 -> critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com