A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Haïku

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ovili
Plume de Calao


Inscrit le: 04 Fév 2016
Messages: 66

MessagePosté le: 30/11/2016 15:13:06    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Lèvres de papier
que la vie sans joie consume
baiser de fumée.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/11/2016 15:13:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 353

MessagePosté le: 30/11/2016 18:03:07    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

J'aime pas les haïkus.
Mais les mots ici ont du sens, c'est plutôt bien construit. Il y a quelque chose de fort que, souvent, je ne trouve pas chez certains "poètes" qui usent de la sophistication de la forme pour se faire passer pour de grands esprits sensibles.

Pas nébuleux, juste mais tout en courbes. Elégant (au lieu de "sophistiqué", et j'y tiens : le sophiste est un menteur). Bien ouèj'.
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ovili
Plume de Calao


Inscrit le: 04 Fév 2016
Messages: 66

MessagePosté le: 30/11/2016 21:10:46    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

L'avantage indéniable des haïkus sur les poèmes épiques c'est que même si l'on aime pas, on peut quand même en lire. Même mon amour pour Victor Hugo n'a pu me faire aller au bout de certains poèmes de La légende des siècles.
Merci de t'être penché en tout cas sur ce petit bout.
Je suis personnellement très adepte des formes minimalistes mais il est vrai que le haïku peut avoir une sécheresse trop grande. C'est si peu de mots ! Mais la contrainte fait souvent émerger quelque chose pour peu qu'on lui confie du temps, de l'attention et que (selon moi) on en fasse pas un but en soi (l'Olipo se devait d'exister, mais je suis contente que cela existe déjà).

J'hésite pour le titre. Je ne crois pas pouvoir en trouver. Le trop explicite "cigarette" me chagrine mais je ne trouve pas autre chose. Lorsqu'il y a si peu de mots en ajouter un ou plusieurs me semble une gageüre.
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 30/11/2016 21:18:34    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Ovili ?? Tu es une fille ? Ca alors !

Enfin qu'importe! Wink Moi non plus, je n'aime pas les haïkus. J'ai du mal avec le minimalisme quel qu'il soit : en art pictural, en design, en littérature.
Je suis pourtant frappée, parfois, par ces trois vers que tu peux poster par ci par là et que je lis (il n'y a que sur avp que j'en lis); parfois, je saisis le "suc" de ces tercets si brefs... Toutefois, ce n'est pas ma tasse de thé. Ni thé ni saké d'ailleurs. Smile Mais je salue le fait de faire quand je suis incapable de concevoir la même chose.
Revenir en haut
Ovili
Plume de Calao


Inscrit le: 04 Fév 2016
Messages: 66

MessagePosté le: 30/11/2016 21:41:45    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

"si nous étions des rêves, je serai le rêve d'une femme, et assurément mélancolique."
Je ne sais si cela a beaucoup d'importance.
Pour éviter la confusion, j'essaye d'éviter les adjectifs s'appliquant directement à ma personne ces derniers temps. Mais je ne crois pas que mon sexe ou mon genre (je ne sais trop que penser de ces questions là) soit vraiment importants ici.

Encore une fois ma manière d'écrire est pour l'instant par de très brefs moments d'inspiration. Une phrase jaillit et m'accompagne un jour, une semaine parfois des mois. Et rarement elle ne me laisse tranquille sans s'être insérée dans un poème. J'ai redécouvert les haïkus cette année grâce à AVP. Et là le processus est différent, la phrase ne fait pas émerger le poème, elle prend forme lentement pour trouver cet équilibre tout impair que j'aime tant.

Je ne trouve que rarement des haïkus à lire, tu aurais un lien ?
Revenir en haut
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 353

MessagePosté le: 30/11/2016 22:26:10    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Putain j'aurais jamais cru que ça parle de cigarette !
Je suis tellement pris par le boulot, j'ai une telle rage et une telle foule d'émotions qui brûlent en moi, j'ai tellement de titres de Death et Charred Walls of The Damned, accompagnés de tout un fatras de Thrash - Death - Black metal, en tête que j'ai pas du tout senti ça.
J'étais plus dans quelque chose comme j'ai pu le faire dans "La musique a changé".

Lèvres de papier -> la fragilité d'un baiser sous la pluie, le regret d'un souvenir mort et essoufflé
que la vie sans joie consume -> la vie solitaire, la vie sans joie portée par une monotonie d'un travail qui nous épuise, quand bien même il est prenant et que ça nous dérange pas de le faire...
baiser de fumée. -> ... On sent que ça nous bouffe à petit feu. On sent peu à peu le mort qui s'installe lorsque l'âme s'oublie et que le corps s'engage, perdu, dans le fil des jours.

Ouais ça confirme ce que je disais, voire plus : c'est un putain de texte. Bien plus riche que tous les haïkus que j'ai pu lire jusque là (et j'en ai essuyé des haïkus sibyllins...).

Pour en revenir à la Légende des siècles : Hugo est un poète exécrable. Purement technique : on s'en branle de la beauté pourvu que ça fasse des alexandrins classiques. Mais il y a un entre-deux qui, sans aller dans la grandiloquence ni le minimalisme, permet de belles saillies poétiques - et c'est ça qui me botte, la poésie sensible, sincère et directe, authentique quoi.
Le haïku, comme tout minimalisme, fait "trop" pour moi : trop recherché, trop alambiqué, sophistiqué comme j'ai dit. Mais avec l'ouverture de ton texte, ça me prouve qu'entre de bonnes mains, ça peut être très sympa.
Pas forcément digeste à la longue (j'en boufferai pas par cargaison, comme les makis Very Happy), mais là c'est tombé à point nommé Smile
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 30/11/2016 23:06:34    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

J'ai lu le haïku en zappant le titre mais j'avais compris que ça parlait de cigarette, et ce avec beaucoup de délicatesse (et en utilisant les aspects délicats de la cigarette : le papier fin, la fumée).
Un petit bémol : le "sans joie" m'évoque ces amis fumeurs compulsifs qui ne peuvent plus se passer de cigarette et ne savent plus l'apprécier, mais il alourdit un peu le vers du milieu ; et j'ai l'impression que c'est la vie qui est consumée et non qui consume, même si à la lecture on voit bien ce que tu veux dire. Peut-être "consumant sans joie nos vies" ? (C'est quand même horriblement lourd, j'avoue)

SirmK comme d'habitude c'est un plaisir de lire tes commentaires et réflexions, même fatigué et ravagé de bonne musique ! Je partage ton avis sur la poésie de Hugo mais pas sur les haïkus, qui ne sont pas censés être sophistiqués, mais juste évocateurs : le seul critère est, à partir d'un fragment ou d'une ellipse, de faire surgir un tout (même si cette vision est jugée ridicule par le commentateur de l'un de mes recueils de haïkus - malheureusement, sa préface sorbonnière est passée loin au-dessus de mes neurones paysans...).

Donaco : tu m'apprends quelque chose ! Mais d'un autre côté, j'aime bien ne pas connaitre le sexe des membres du forum, car j'ai peur de juger inconsciemment leurs textes à l'aune de clichés sexistes (j'ai lu des critiques littéraires insupportables, vantant les plumes féminines, orientées vers la douceur ou l'introspection, tandis qu'on attendrait d'une plume masculine sécheresse, grandeur et je ne sais quoi...). Il y a certes des différences entre les femmes et les hommes mais inutile de les traquer n'importe où...A cet égard j'aime bien ton avatar unisexe Ovili, le personnage semble très "neutre" !
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 996

MessagePosté le: 30/11/2016 23:08:27    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Je suis entièrement pas du tout d'accord avec toi SirMk ! 😁
Le haïku, que j'ai beaucoup pratiqué, est à mon sens beaucoup moins sophistiqué qu'un alexandrin. Ce qui n'en fait pas un exerice facile, bien sûr. Je trouve qu'il ramène à l'essentiel quand la poésie au long cours se perd en considérations interminables. Je me suis toujours beaucoup amusée à écrire des haïkus, alors que je trouve l'alexandrin cass-c... (oui, je suis une fille et je dis des gros mots! Mr. Green )
Pour en revenir au haïku d'Ovili, je le trouve effectivement réussi et très imagé. C'est toute la force du haïku: l'auteur exprime un instant, chacun l'interprète à sa façon. La forme courte est souvent mal comprise. Pourtant, je trouve qu'elle offre un autre regard sur le monde...
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 996

MessagePosté le: 30/11/2016 23:12:30    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Et Ovili, oublie les titres pour les haïkus... J'ai arrêté d'en donner quand je me suis rendue compte que ça en gachait la saveur. Et les titres risquent d'être plus longs que les poèmes... Mr. Green
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Ovili
Plume de Calao


Inscrit le: 04 Fév 2016
Messages: 66

MessagePosté le: 30/11/2016 23:13:02    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Mais SiMK c'est aussi ça justement.
Mais tout ça, ce lent dégoût de ne plus vivre ou sinon seulement à demi, cette chute si lente qu'elle semblerait presque un vol si ce n'était la souffrance, ce n'est qu'une cigarette. Juste une bouffée d'air que machinalement on expire. juste un peu de fumée.

Je te rejoins sur la question des makis ! Vive les jap' à volonté Smile

A la défense de Hugo, ce qu'il a fait, il l'a bien fait. Et si certains de ses poèmes n'ont pas beaucoup de coeur, certains sont splendides de justesse et de sentiment.

edit (je prend trop de temps à écrire)

Je pense que je ne vais pas mettre de titre. C'est un mot de trop même si ce n'en était qu'un.
Hori, je ne pense pas qu'il faille se plaindre qu'il y ait ambiguïté sur qui se consume et qui consume. Tout se consume au final. La vie est ce qu'elle consume.

Je ne sais pas trop quoi penser de la théorie du genre. Mais une chose est sure pour moi, le sexe d'une personne n'est que peu déterminante dans le développement intérieur de quelqu'un. Nous ne sommes pas que pur esprit mais le corps est tellement plus qu'une paire de testicules ou un vagin.


Dernière édition par Ovili le 30/11/2016 23:23:02; édité 1 fois
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 996

MessagePosté le: 30/11/2016 23:18:58    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

En tout cas, il aura fait parler ce haïku !
Vos arguments me rappellent mes cours de fac de lettres. Mr. Green Je n'ai jamais réussi à avoir mon DEUG... Dès qu'on.parlait technique et analyse, ça rentrait par une oreille pour sortir par l'autre... Bref, mettez un peu plus de vous, un chouilla de laissez-aller et dépassez la cette foutue technique.
Lâchez-vous, quoi.
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Ovili
Plume de Calao


Inscrit le: 04 Fév 2016
Messages: 66

MessagePosté le: 30/11/2016 23:30:14    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Oui !
Je n'ai pas étudié la littérature un peu pour cette raison. J'avais peur de perdre l'intuition et le goût de la littérature. C'est l'expérience qui prime et tout ce qui peut la servir est littérature. Que ce soit alexandrin, vers impair, haïku, vers libre ou prose, ce ne sont que des vecteurs du vécu. Et le vécu nous dépasse tellement. C'est peut être pour ça qu'on est tenté de vouloir détacher l'art du vécu, du monde. C'est qu'on pense comprendre le monde, comprendre ce que l'on vit, alors que cela nous dépasse.
J'aime la culture de l'ombre dans l'esthétique japonaise. Le haïku y répond par le silence. Quelques mots environnés d'un long silence où ils peuvent résonner (et non raisonner) longtemps.
Revenir en haut
Ouroz
Plume de Calao


Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 76

MessagePosté le: 01/12/2016 00:06:29    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

Hugo peut atteindre le sublime dès qu'il s'agit de casser du sucre sur le dos de Napoléon III !


Je ne suis pas sûr qu'il soit facile d'apprécier le haïku pris extérieurement à la culture japonaise. Il y a peu, j'ai vu une représentation de théâtre Nô. Tout y est minimaliste. Pas plus de deux acteurs sur scène - le reste c'est le choeur et l'orchestre. Chaque geste, même la façon dont ils posent leur pied a une signification précise. Les dialogue sont d'une simplicité étonnante.

Le Haïku répond un peu aux mêmes normes, je pense.
Revenir en haut
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 353

MessagePosté le: 01/12/2016 06:36:06    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

J'ai pas voulu dire que tous les haïkus étaient comme je l'ai déploré, mais que certains s'en sont appropriés pour faire de la merde et justifier une absence de rigueur ("J'ai joué sur la forme et, si tu trouves ça plat, c'est que ton esprit est trop fermé", mon cul ouais c'est juste plat et basta) Very Happy
Quand je lis un haïku, la plupart du temps je me sens stupide. Pas sur celui-là, ce qui fait du bien !

Pour Hugo, et refermer le trou béant que j'ai ouvert : je le déteste en tant que poète, en tant qu'auteur pareil, j'ai énormément de mal. Je le trouve faux - justement parce que je l'ai étudié en long et en large durant 3 années de lettres modernes (et si vous pensez que les études de lettres passent à côté du ressenti... Pas vraiment. Dans ma fac, l'histoire littéraire prenait compte de la vie de l'auteur. C'étaient trois années super intéressantes). En même temps, c'était un auteur ultra-prolixe, t'es obligé d'user d'artifices et de béquilles pour aller vite. Mais ça manque cruellement d'âme, hormis à quelques moments - mais tu ne peux pas taper dans tous les sens sans toucher ton but. Wink

Ouroz, je pense que t'as dit ce qu'il fallait pour le haïku. Et il manque une chose dans ma critique que je n'ai pas signalée : j'ai beaucoup de mal avec la culture japonaise traditionnelle, encore une fois parce que je trouve ça assez nébuleux, et que je me sens con de ne pas la comprendre même avec les possibles clés sous les yeux.
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 376

MessagePosté le: 01/12/2016 10:52:59    Sujet du message: Haïku Répondre en citant

J'aime les haïkus précisément pour leurs façons concises de raconter une histoire. Le minimum de mots pour une image précise.

J'aime énormément Victor Hugo pour sa façon d'utiliser, au contraire, un maximum de mots. Il me semble qu'il en a parfois inventé. Tout est démesuré chez lui et j'aime cette faculté de rendre immense un petit fait bénin....Et je raffole des alexandrins.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 13:28:22    Sujet du message: Haïku

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com