A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Écriture pro contre écriture perso

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> Tout et rien
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 619

MessagePosté le: 01/12/2016 12:12:17    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Il y a quelques temps, Sachka avait abordé vite fait un sujet très intéressant : qu'en est-il de notre écriture personnelle quand, à côté, on fait profession d'écrire ? Est-ce que les deux types d'écriture ne se télescopent pas ? Est-ce que notre écriture personnelle s'assèche ? Se réduit ? Disparait ?

Pour ne pas réduire le sujet aux seules personnes qui écrivent professionnellement, on peut élargir la question au travail en général, tout le monde ayant (ou presque) à rendre des écrits professionnels à un moment ou à un autre.

Pour ma part, je suis écrivain public, c'est-à-dire que j'écris pour autrui. Je rédige des courriers, des discours, des articles, des brochures, je constitue des dossiers et je corrige et réécris des romans. Je suis aussi biographe. C'est un métier passionnant, que j'adore vraiment et qui m'apporte beaucoup (intellectuellement parlant, parce que financièrement, c'est une autre histoire, que je n'aborderai pas ici). Mais c'est très chronophage et bien souvent, mon écriture personnelle passe après, ce qui doit être le cas pour nombre d'entre vous ici qui travaillez.

Lorsque j'ai commencé ma formation à la Sorbonne, j'ai eu l'occasion de discuter avec une ancienne élève qui écrivait aussi personnellement et qui avait très peur que l'écriture pour autrui ait des répercussions négatives sur la sienne, qu'elle l'assèche, voire la fasse disparaitre. En effet, écrire pour les autres implique de se mettre à leur place, de voir les choses selon leur point de vue et plus selon le nôtre. Sacrée gymnastique ! J'avoue que de l'entendre exprimer ses craintes m'a fait peur. Allais-je aussi me retrouver "à sec" devant mon désir d'écrire pour moi ? En même temps, je me disais que mon cerveau était capable de se cloisonner pour s'adapter à la situation, tout comme il l'est de s'adapter à des sujets et thèmes différents, à des styles différents aussi, lors des jeux d'écriture ou des concours.

Évidemment, ce n'est pas aussi simple que ça... Oui, je fais la part des choses et mon écriture personnelle m'appartient et je la différencie bien. Mon cerveau s'y retrouve Smile Mais, oui, les deux écritures se parasitent, et je crois que c'est inévitable. Pourtant, je me demande si elles ne s'alimentent pas mutuellement. Par exemple, je viens de terminer (presque) la réécriture d'un roman pour une cliente. Celui-ci n'est pas du tout dans mon créneau d'écriture, il a donc fallu que je me coule dans la peau de l'auteur pour le réécrire. À ma grande joie, j'y suis parvenue avec grande facilité ! Et curieusement, cette exploration d'une autre écriture a enrichi la mienne, a élargi mon horizon mais sans changer fondamentalement mon style personnel. Je pense donc que les deux peuvent cohabiter et ne pas se détruire mais au contraire s'apporter beaucoup.

Par contre, la chose que je remarque en ce moment, c'est que le fait d'écrire en permanence, professionnellement ou personnellement, amène parfois à une saturation et c'est évidemment l'écriture personnelle qui en fait les frais parce qu'il arrive un moment où je me dis : "Stop ! Marre d'écrire !"

Qu'en pensez-vous ? Le débat est lancé !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 01/12/2016 12:12:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 880

MessagePosté le: 01/12/2016 12:57:29    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Ah Khéops, tu lances un sujet sacrément passionnant au moment où je n'ai ni le temps d'intervenir ni même d'écrire le texte du jph de cette quinzaine.
Mais je lirai, je suivrai et... je dirai ce que j'en pense plus tard !

Bon débat !Wink
Revenir en haut
Orcus
Plume de Phoenix


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 1 078

MessagePosté le: 01/12/2016 15:33:11    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Sujet passionnant.

Le métier d’écrivain public n’est pas très différent de celui d’acteur, me semble-t-il. Les deux sont des interprètes, ils oublient momentanément qui ils sont pour se couler dans la peau de l’autre.

Il existe aussi des auteurs-acteurs, qui écrivent et interprètent (Woody Allen, par exemple). Un écrivain qui écrit pour soi en est proche.

Ce n’est pas tant le type d’écriture qui joue (rapport d’étude, fiction) que le rapport au destinataire. S’il s’agit d’un CV ou d’un document régi par des règles, le rôle de l’écrivain public consiste à mettre le document qu’on lui confie en conformité avec ces règles (dont, bien sûr, l’orthographe).

S’il s’agit d’une fiction ou d’une autobiographie, par exemple, c’est beaucoup plus difficile. L’écrivain public doit respecter à la fois ces règles et le style de l’auteur. Jusqu’où peut-on réécrire le texte d'un autre sans le dénaturer ou y mettre trop de soi ? On comprend que l’écrivain public, le soir s’il a encore un peu d’énergie, veuille donner libre cours à sa propre façon d’écrire.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 619

MessagePosté le: 01/12/2016 16:34:05    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Oui Orcus, tu mets le doigt sur quelque chose d'important, la limite à respecter quand on écrit pour autrui. Toujours se dire que ce n'est pas pour soi, que ce n'est pas notre texte, que l'auteur, ce n'est pas nous mais notre client... Ce n'est pas toujours évident et le client doit toujours valider ce qu'on écrit pour lui. C'est lui qui a le dernier mot. Un exemple amusant :

Un jour, la cliente dont j'écrivais la biographie me demande pourquoi j'avais écrit "partant" et ce que cela voulait dire. Je lui explique que c'était un synonyme de "par conséquent". Elle ne connaissait pas ce mot et sa signification et m'a demandé de changer parce que ça ne correspondait pas à sa façon de parler et d'écrire. La chose s'est reproduite deux ou trois autres fois et j'ai changé pour des tournures plus simples. C'est un détail mais en fait, c'est important, il faut que la personne se retrouve dans ce qui, au bout du compte, sera "son" récit.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ouroz
Plume de Calao


Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 99

MessagePosté le: 01/12/2016 21:23:31    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Très bonne idée de débat !

Je n'avais jamais discuté avec un écrivain public avant toi Khéops ! Si ce n'est pas indiscret, comment est-ce qu'on le devient ? Qu'est-ce qui t'as mené dans cette voix ?

En ce qui me concerne j'ai eu plutôt le problème inverse. Je suis fonctionnaire au ministère de l'environnement, quand j'ai commencé à travailler j'écrivais déjà. J'ai eu beaucoup de mal à me faire au style administratif et à réussir à rédiger un rapport de façon pas trop littéraire et sans fioritures !

En revanche, dans un autre domaine j'ai fait beaucoup de chroniques d'albums, rapports de concert et interview pour diverses webzines metal. Rien de professionnel, mais les labels ont quand même leurs exigences. J'ai eu peur que cela nuise à mon écriture mais au final, comme vous, j'ai au contraire nettement l'impression que cela l'a enrichie, et même libérée d'une certaine façon.
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 167

MessagePosté le: 01/12/2016 22:44:35    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

C'est intéressant Ouroz, tu écris :
" Qu'est-ce qui t'as mené dans cette voix ?"
Ta faute d'orthographe donne un sens malgré tout adapté puisq'un écrivain public se fait la voix de son client, en quelques sorte Razz
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 4 144

MessagePosté le: 02/12/2016 17:15:29    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

J'ai commencé à écrire (littérairement parlant) un peu avant l'âge de la retraite parce que j'en avais envie depuis longtemps, que je ne l'avais pas fait par manque de disponibilité (mis à part quelques contes et comptines pour mes filles quand elles étaient enfants) et parce que je savais que cela m'aiderait à passer le cap de l'arrêt de mon activité professionnelle. C'est ainsi que j'ai atterri sur le site de Maux d'Auteurs où j'ai reçu avis et conseils sur mes premières nouvelles.
Ecrire a été une véritable bouffée d'oxygène pour moi, habituée dans le cadre de mon travail de cadre administratif à rédiger rapports, notes de service, comptes rendus de réunions, courriers aux particuliers ou à la hiérarchie qui ne permettaient aucune fantaisie !
J'ai récidivé dans ce domaine en devenant membre du conseil d'administration d'un centre social, secrétaire du bureau: la rédaction de comptes rendus de CA ne permet hélas aucune fantaisie car destinés à nos financeurs, par contre je fais très souvent des comptes rendus humoristiques des réunions de bureau, qui sont à usage purement interne. Et dans le cadre d'un accompagnement scolaire d'élèves de collège ou de lycée, je mets la main à la pâte pour les rédactions, les dissertations, je m'emploie à faire trouver le mot juste, l'image qui frappe, le verbe original, je dois me gendarmer pour ne pas faire à la place du jeune parce que la plume me démange.
Voilà, en ce qui me concerne, mon activité pro (si je puis dire, puisqu'il s'agit de bénévolat!) et mon amour de l'écriture n'ont pas de mal à faire bon ménage. Mais tout cela est-il vraiment intéressant ? Surprised
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 7 274

MessagePosté le: 03/12/2016 10:52:28    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

J’ai eu très tôt une vénération pour l’écriture, pour des raisons avant tout familiales et je n’imaginais pas faire autre chose qu’écrire dans ma vie professionnelle. Après la fac, j’ai passé plusieurs concours et j’ai intégré une administration qui faisait miroiter la possibilité de devenir « rédacteur » après concours interne, voie que j’ai suivie parce que pour moi passer sa vie de bureau à rédiger, c’était le rêve. La réalité n’a pas toujours été aussi rose, mais quand même j’ai généralement pu trouver les bons créneaux pour faire de la littérature administrative : courriers divers, mémoires devant le tribunal administratif etc. C’était un travail que j’adorais. Ce n’était pas « la rage de l’expression » chère à Francis Ponge, mais l’expression quand même ( et je ne parle pas là de celle de mes sentiments distingués Mr. Green ).
J’ai pris énormément de plaisir à me couler dans le moule du style administratif, lequel a ses exigences et quand même quelques rapports avec le style tout court : respect de la syntaxe, rigueur, recherche du mot juste, clarté, concision, élégance si possible et efficacité. Parfois je glissais dans ma prose des private jokes destinés à moi-même (ou, qui sait, à quelque hypothétique destinataire esthète Mr. Green ). Je me souviens par exemple avoir repris dans courrier une construction de phrase d’Henri Michaux. Et Saki ou Borges ont dû être mis à contributions aussi !

Parallèlement j’écrivais aussi pour mon plaisir et le premier achat sur ma première paye fut celui d’une machine à écrire. J’écrivais surtout des textes à prétention humoristique, qui s’accommodaient assez bien d’une froideur quasi-administrative, et des poèmes et textes courts divers dans lesquels je cherchais à imiter le style de mes auteurs favoris et aussi par la suite des contes et petites histoires pour mes enfants.

C’est surtout quand j’ai commencé à écrire régulièrement, grâce à internet, que j’ai cherché à me débarrasser des séquelles du style administratif, sans toutefois renier ce qu’il m’a apporté.

Pour ceux qui s'intéressent au style administratif, cf l'excellent ouvrage de Robert Catherine : "Le style administratif"; du moins a-t-il longtemps fait autorité.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 4 144

MessagePosté le: 03/12/2016 11:06:19    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

"J’ai pris énormément de plaisir à me couler dans le moule du style administratif, lequel a ses exigences et quand même quelques rapports avec le style tout court : respect de la syntaxe, rigueur, recherche du mot juste, clarté, concision, élégance si possible et efficacité. Parfois je glissais dans ma prose des private jokes destinés à moi-même (ou, qui sait, à quelque hypothétique destinataire esthète."

Je te rejoins sur ce point Tobermory. Rigueur, souci de la précision, une bonne école. Mais je me souviens avoir rédigé un courrier à un Proviseur qui signalait au service vie scolaire de l'Inspection académique un vol commis dans le réfrigérateur de son bureau mi-décembre: des bouteilles de champagne notamment! J'ai accusé réception en concluant "en espérant que cet incident ne vous a pas empêché de passer d'excellentes fêtes de fin d'années." Le courrier est revenu signé par l'Inspecteur d'académie qui avait rajouté de sa belle plume un gros point d'exclamation.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ouroz
Plume de Calao


Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 99

MessagePosté le: 03/12/2016 12:13:02    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Apparemment nous sommes nombreux à être passé par l'administration ! Ou à y être encore dans mon cas.
Je ne l'ai pas du tout vécu de cette manière - pour moi il s'agissait seulement d'acquérir des automatismes au niveau des tournures. Mais vos points de vue m'amènent à réviser le mien, et je me rend compte que cela a été assez formateur. Cela m'a notamment appris à expliquer un sujet technique avec des mots simples, et rétrospectivement je réalise que c'est une très grosse lacune dans la formation des ingénieurs.

Citation:
C'est intéressant Ouroz, tu écris :
" Qu'est-ce qui t'as mené dans cette voix ?"
Ta faute d'orthographe donne un sens malgré tout adapté puisq'un écrivain public se fait la voix de son client, en quelques sorte Razz


Tu me fais prendre conscience de quelque chose d'autre Genovanna : à force de faire et recevoir des mails en style télégraphique toute la journée mon orthographe, qui n'a jamais été bien fameuse, se dégrade de plus en plus... Être ici doit me forcer à faire plus attention !
Revenir en haut
Orcus
Plume de Phoenix


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 1 078

MessagePosté le: 03/12/2016 12:35:38    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Ces commentaires me font penser à une citation de Cocteau : "" L'art existe la minute où l'artiste s'écarte de la nature" que je transforme en "L'art existe la minute où l'artiste s'écarte de son sujet". On peut donc faire de la littérature avec tout, puisque cela ne dépend pas du sujet, mais de soi.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 4 144

MessagePosté le: 03/12/2016 15:02:06    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

"Cela m'a notamment appris à expliquer un sujet technique avec des mots simples" Je te cite Ouroz. Tu décris là un point intéressant. Je l'ai expérimenté lorsque j'ai occupé bénévolement un poste d'écrivain public (sans formation aucune): expliquer avec des mots simples à des usagers fragilisés le jargon de la CAF, de la Sécu, des impôts, d'un avocat, etc remplir avec eux des dossiers compliqués, sans ma solide formation administrative et mon expérience (Education nationale), je ne m'en serais pas sortie .
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 619

MessagePosté le: 04/12/2016 17:53:09    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Comme le souligne Tober, les deux types d'écriture ne sont pas si éloignés que cela et la concision, le choix du mot juste par exemple, sont aussi ce qui prime dans la nouvelle. En fait je ressens les différents types d'écriture comme des exercices qui obligent à une gymnastique intellectuelle intéressante pour se couler exactement dans le style de chacune d'elles. C'est pour cela que je me dis qu'elles peuvent se nourrir l'une l'autre.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EmmaBovary
Plume de Simurgh


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 3 217

MessagePosté le: 04/12/2016 18:36:26    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

En fait, écrire pour les autres en tant que rédactrice et faire écrire les autres en ateliers sont des activités qui m'ont beaucoup appris et qui ont certainement nourri mon écriture. Qui m'ont permis aussi de ne pas rester sur mes acquis et de ne pas prendre la grosse tête à la moindre publication d'une de mes nouvelles. Je dirai même que c'est une surprise et un plaisir renouvelés à chaque fois. Bref...

Mais je vais être franche: depuis que je n'ai plus mon entreprise et que je prends à nouveau du temps pour moi, j'écris beaucoup, beaucoup plus. Mais aussi plus vite et plus aisément, du fait d'avoir écrit pour des sujets très variés en rédactionnel (mode, comptabilité, archéologie, immobilier, cuisine, phytothérapie, communiqué de presse, articles presse locale etc..).

Donc, les deux écritures se nourrissent, je pense. Mais l'une peut aussi empêcher l'autre, parce qu'écrire au kilomètre, cela peut être fatiguant...
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 619

MessagePosté le: 04/12/2016 19:55:25    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Oui EmmaB, une sorte de saturation, comme je le disais qui fait qu'au bout d'un moment on en a marre et plus envie d'écrire pour soi. C'est un peu ce qu'il m'arrive en ce moment, il faut que je "me force" à écrire pour moi. Une fois que la machine est lancée, ça va le tout est de s'y mettre.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EmmaBovary
Plume de Simurgh


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 3 217

MessagePosté le: 05/12/2016 18:24:44    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Oui, au bout d'un moment, on doit "se forcer" pour s'y remettre, ce n'est pas toujours évident. Je crois que c'est pour ça que j'ai fini par me lancer dans un roman, pour avoir un projet. C'est parti d'un atelier d'écriture en ligne de Fréhelle: j'y ai participé pour me remotiver justement et quelqu'un m'a envoyé un message pour me dire qu'il avait beaucoup aimé mon texte et qu'il aurait aimé en lire la suite...
Je suis vraiment revenue à ma propre écriture comme ça. Je me donne un objectif et j'avance. Je fais encore un peu de rédactionnel et j'écris quelques nouvelles pour Nous 2 en parallèle. Mais je n'anime plus d'ateliers d'écriture et ça me manque énormément.
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 880

MessagePosté le: 18/12/2016 13:35:06    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso Répondre en citant

Comme j'enseigne le français (principalement mais pas que), je suis souvent en train d'étudier des textes et de lire beaucoup. Au fil des années, je me suis trouvée dans la situation suivante : je me suis rendue compte que je lisais par profession et non plus par pur plaisir. Ca m'a causé un choc. L'impression d'avoir perdu un feu sacré...
A force de lire, on a envie d'écrire. Alors, je me suis mise à écrire depuis que je me suis inscrite sur avp, l'année dernière. Ca m'a réveillée, redonné de l'oxygène. Depuis, j'ai l'impression de me substanter d'une nouvelle nourriture : je comprends mieux les enjeux d'une écriture narrative et du coup, je les explique mieux, c'est moins difficile, beaucoup plus passionnant... et tout le monde s'en ressent !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 27/07/2017 23:34:08    Sujet du message: Écriture pro contre écriture perso

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> Tout et rien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com