A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Perte et tracas

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Le jeu presqu'hebdomadaire -> Jeu 240 - le poisson avait tout vu... -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 111

MessagePosté le: 29/12/2016 11:14:49    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Perte et tracas

Hier j’ai perdu mon ami César. Il m’avait adopté quand Lisa est partie. J’aimais bien Lisa, seulement je m’ennuyais dans le bocal où elle me gardait. Bien sûr, elle me donnait à manger et me racontait des histoires, des histoires où je ne comprenais pas grand-chose. Elle avait une jolie voix. Mais elle me laissait souvent seul à tourner en rond.
Quand César m’a recueilli, il m’a mis dans un endroit où j’ai beaucoup de place. Cela s’appelle un aquarium. Il a mis un lit de sable et des grandes feuilles vertes qui ondulent dans la lumière. Et un truc qui gargouille en faisant des bulles. Et puis des cailloux sous lesquels je peux me cacher. Il m’a dit : « Rubis, tu-as-un-bel-écrin ». Je n’ai pas trop compris, mais je trouve ça bien.
Oui, mais voilà, il n’est plus là. Il est parti d’une étrange façon. Tout d’abord c’était la nuit.
César était dans son lit et moi, je somnolais sous mon caillou, quand j’ai entendu un bruit bizarre. Puis j’ai vu un rai de lumière et une ombre est passée. César a bougé et a dit : « Qui-est-là ? ». L’ombre a dit : « Bouge-pas ». César a allumé. L’autre a tendu un truc que je n’ai jamais vu et qui a fait un gros « bang ». Et là, « ding-ploc », un machin rond est tombé dans mon aquarium. César a dit : « L’argent-est-à-côté, dans-le-buffet. ». L’autre s’est approché de lui et lui a donné un grand coup sur la tête. Puis il est sorti.
César n’a pas éteint. Je ne l’entendais plus bouger.

Quand le jour s’est levé, le soleil traversait les rideaux. César ne bougeait toujours pas. Ce n’est pas dans ses habitudes.
Comme tous les sept jours (je sais compter jusqu’à sept, un par nageoire), Josy a sonné à la porte. Je savais que c’était Josy car je l’ai entendue râler. Après plein de bruits de farfouillages, elle a ouvert la porte. Et là, elle a crié. Je me suis caché.
Puis, j’ai entendu des tip-tip-tip et Josy a parlé en bafouillant, pire que César quand il glougloute certains soirs.
Puis elle s’est posée près du lit en faisant bouh-ouh-ouh.
Je commençais à avoir faim mais je n’ai pas osé taper contre la vitre comme je fais parfois quand César m’oublie.
Cela a sonné de nouveau.
Josy s’est levée pour ouvrir la porte. Deux personnes sont entrées. Une grande avec la voix comme César et une plus petite comme Lisa.
Elles ont parlé très vite. D’autres personnes sont venues, ont regardé partout et fait des éclairs clic-clac. Puis mon ami a été posé dans une sorte de sac et on l’a emmené et Josy est partie avec.

Celle comme Lisa s’est approchée de moi et a dit : « Quand-je-pense-qu’il-a-tout-vu…»
« Ce-n’est-qu’un-poisson-rouge, a dit le grand, on-y-va. »
« Attendez-capitaine, je-vais-lui-donner-à-manger. »

Là, j’ai presque tout compris… Capitaine… Comme sur le bateau-cachette que César a mis près de mes cailloux.
Alors je me suis rappelé le ding-ploc. J’ai fouillé dans le sable pour chercher le machin rond.

« Regardez, il-y-a-un-truc-noir ! »
Celle comme Lisa a pris le machin rond avec l’épuisette et l’a montré à Capitaine.
Ils ont parlé de « balle-de-défense », de « ricochet » et ils ont cherché encore partout.

Capitaine a dit « Cette-fois-ci, on-y-va. »
J’ai cogné sur la vitre près de la boîte à granulés. J’étais fatigué.
L’autre s’est approchée en disant « J’allais-t’oublier. Tu-nous-a-bien-aidés. Je-reviendrai-te-voir. » Et le grand « Vous-n’y-pensez-pas. On-met-les-scellés.»
Alors la petite a secoué plusieurs fois la boîte à trous. Il y avait des granulés tout autour de moi.

Je suis inquiet. C’est quoi « les-scellés » ?
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 29/12/2016 11:14:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 668

MessagePosté le: 29/12/2016 11:58:58    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

J'ai adoré la dernière phase ! C'est assez terrible comme fin bien qu'on ne puisse pas s'empêcher de rire !

C'est un texte drôle et souple. Souple ? Pour moi, cela veut dire qu'il est facilement lisible : les temps des verbes et sa structure font qu'il est très clair.
J'ai apprécié certaines expressions : "Rubis, tu as un bel écrin / je ne sais pas ce que c'est mais c'est bien"; " Là, j’ai presque tout compris… Capitaine… Comme sur le bateau-cachette que César a mis près de mes cailloux" ; "Comme tous les sept jours (je sais compter jusqu’à sept, un par nageoire"; "Alors je me suis rappelé le ding-ploc" et surtout la mise en tirets à l'intérieur des mots qui traduit bien la manière dont le poisson perçoit ces différents discours.

A le relire, je trouve la chute vraiment horrible!
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 111

MessagePosté le: 29/12/2016 15:34:29    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Merci Donaco pour ces commentaires.
Ces petites phrases donnent, en effet, un peu de saveur, mais pas suffisamment pour rendre l'histoire transcendante, ce qui peut faire dire à ChoucVelo que le texte est enfantin.
Je suis restée à hauteur de poisson rouge.
J'ai toujours pitié de ces petites bêtes lorsqu'elle sont recluses, isolées dans un bocal rond, dans une eau restreinte, sans aération.
Elles aiment la compagnie, mais le sujet ne permettait pas d'en mettre plusieurs

_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 818

MessagePosté le: 29/12/2016 16:31:40    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Je pense que ce texte est à retravailler pour lui trouver un style plus percutant Smile J'aime bien la chute.
Sinon :
"des histoires où.." plutôt auxquelles, non?
"Il m'as mis.... Il a mis un lit..."
Pourquoi des tirets entre les mots dans les dialogues ?
"Puis" revient 6 fois
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 907

MessagePosté le: 29/12/2016 18:22:10    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

J'ai trouvé le texte très mignon, comme narré par une petite voix d'enfant naïf et la chute n'en est que plus horrible !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 111

MessagePosté le: 29/12/2016 23:53:32    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

@Dulcie
Merci pour ton commentaire.
Effectivement, il y a la répétition des "puis" et des "a mis" mais c'est un poisson rouge qui raconte, ce n'est pas moi Wink
Cela pourrait être modifié toutefois... Le "auxquelles" est aussi plus juste...

Pour les tirets, c'est bien dans l'intention perçue par Donaco : J'ai trouvé les tirets pour suggérer que le poisson entend une suite de sons-syllabes... Cela aurait été encore plus juste en écrivant : "on mè lè cèlé". mais cela n'aurait pas été lisible...
En réalité, les poissons perçoivent bien les ondes sonores transmises par l’eau mais la parole humaine normale doit être considérablement atténuée en passant de l’air dans l’eau, voire annulée ou déviée par effet miroir acoustique. Ils doivent surtout ressentir les chocs transmis via les différents matériaux supports de l’aquarium.

@Danièle
C’est assez juste comme ressenti. Mon poisson a encore beaucoup de choses à apprendre. Mais je crains qu’il ne meure avant d’en avoir la possibilité.
(Tu remarqueras toutefois qu’il formule bien les phrases négatives Wink )
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 941

MessagePosté le: 30/12/2016 20:25:45    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Ce texte me rappelle un conseil lu dans un livre sur l'écriture : les lecteurs n'ont pas envie de retrouver dans les livres qu'ils achètent des personnages aussi banals qu'eux. Ton poisson, Genovanna, est trop réaliste. Si les poissons pouvaient parler, ils parleraient comme le tien, n'en déplaise à Chouc. Mais comme ils ne parlent pas, on les préfère méchants comme celui de Dulcie ou héroïques comme celui de Tober.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 111

MessagePosté le: 30/12/2016 22:23:11    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

C'est vrai Orcus, mais je m'étais donné cette sorte de défi de faire une histoire la plus proche de la réalité possible, en limitant au maximum l’anthropomorphisme.
Je n'avais pas l'ambition de gagner ce coup-ci une place de podium.

Tobermory a réussi cette gageure de faire un texte superbe où rien ne m'a choqué parce qu'il y a une unité d'esprit.
De même pour Donaco qui a choisi un genre "mythique" qui reste cohérent.
Le tien pour lequel j'ai voté avait aussi une cohérence autour de la drogue et les phrases que j'ai regrettées étaient des références en trop qui n'apportaient rien à cette cohérence.
"L'attaque en bouche", par exemple, est limite snob, ce que ton poisson n'est pas Razz
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 988

MessagePosté le: 03/01/2017 07:47:41    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

J’ai trouvé intéresante et amusante l’idée de donner au poisson rouge le mode de narration d’un jeune enfant : vocabulaire simple, répétitions, difficultés de compréhension de la situation, phrases rapportées sans être comprises (mais du lecteur, si !) Bien sûr on est loin du réalisme mais on a l’impression de se rapprocher un peu de ce que peut être la mentalité d’un poisson, rouge ou pas, contrairement aux autres textes, où le cerveau de la bestiole fonctionne comme celui d'un humain (adulte).
Pour le reste, l’histoire est bien conduiteet avec de jolies notations :
je sais compter jusqu’à sept, un par nageoire
Capitaine… Comme sur le bateau-cachette
A la fin, on est triste pour cet enfant –poisson.

NB pour moi, l'un des modèles du langage et de la compéhension "jeune enfant" est "Le journal d'un monstre" de Richard Matheson.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 111

MessagePosté le: 03/01/2017 08:32:12    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Merci pour toutes vos remarques et commentaires.
Merci, Tobermory, pour les raisons de ton vote qui correspondent à ma volonté d'expression.
Pendant deux ou trois jours, j'étais poisson dans un aquarium lors de l'écriture.
Pour un peu , j'aurais testé les croquettes

_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 988

MessagePosté le: 03/01/2017 09:42:03    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Ah, une remarque que j'avais oubliée : il me semble qu'n jeune enfant n'utiliserait pas l'expression un rai de lumière
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 364

MessagePosté le: 04/01/2017 23:35:07    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Je vais aller à contre-courant de tout le monde ! Ce texte était mon coup de cœur, je l'ai beaucoup aimé, justement pour le côté naïf du poisson qui observe, note mais ne comprend pas tout. J'ai trouvé très judicieux le ton employé, c'est un poisson rouge, il ne peut raisonner comme un humain ! C'était donc, selon moi, très bien vu. Et puis la dernière phrase, évidemment, excellente !

Quand à l'écriture, elle est aisée et fluide, le récit se déroule sans heurts, bref, j'ai beaucoup apprécié cette lecture, vraiment et je l'ai préféré à des textes où le poisson était trop "évolué" à mon goût. Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 111

MessagePosté le: 04/01/2017 23:53:28    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

tobermory a écrit:
Ah, une remarque que j'avais oubliée : il me semble qu'n jeune enfant n'utiliserait pas l'expression un rai de lumière

En fait le vrai mot aurait été faisceau car c'était une lampe de poche... Qu'aurait dit un enfant? Un rayon, peut-être...
Khéops a écrit:
Je vais aller à contre-courant ..., bref, j'ai beaucoup apprécié cette lecture, vraiment et je l'ai préféré à des textes où le poisson était trop "évolué" à mon goût. Smile

Merci Kheops, je vais devenir aussi rouge que mon poisson Embarassed
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 364

MessagePosté le: 04/01/2017 23:58:28    Sujet du message: Perte et tracas Répondre en citant

Laughing Laughing
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/01/2017 18:24:49    Sujet du message: Perte et tracas

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Le jeu presqu'hebdomadaire -> Jeu 240 - le poisson avait tout vu... -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com