A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Conduite en état d'...automne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
brige
Plume de Piaf


Inscrit le: 12 Avr 2018
Messages: 19

MessagePosté le: 02/05/2018 15:52:26    Sujet du message: Conduite en état d'...automne Répondre en citant

Pendant une longue période, conduire était pour moi très difficile, au même titre que la résolution de problèmes de mathématique compliqués : s’il y a trop de paramètres, je ne gère pas.  
Et pourtant…je me suis retrouvée assez tôt sur un siège conducteur à devoir « mener » une voiture à bon port et en bon état. En effet, il y a quelques dizaines d’années de cela, et dès notre adolescence, nos parents nous apprenaient à conduire sur les chemins de nos campagnes.  
-« C’est toujours ça de gagné sur le coût de l’auto-école ! » : nous disaient les adultes. 
Mes frères, sœurs et voisins étaient aussi à l’aise au volant d’une auto, que leurs pieds pouvaient l’être dans une paire de pantoufles. Ils ont tous appris à conduire facilement, les quelques leçons de conduite et l’épreuve du permis ne furent pour eux qu’une formalité.  Mais pour moi…ce fut un exercice insoluble ! 
Ma première fois ? : 
J’étais au volant de la deux-chevaux bleue familiale, mon père à mes côtés. Les pauvres ! La première a transpiré toute son huile de peur : que je l’égratigne sur les ronces qui s’approchaient de trop près de sa carrosserie, de tomber dans les fossés menaçants, d’être maltraitée et cassée par mes mains maladroites et brutes. Le deuxième s’est arraché le peu de cheveux qui lui restaient. Désespéré, il a compris que je ne serai pas comme les autres, je n’étais vraiment pas douée ; pire que cela : je pouvais même être dangereuse. 
                Je me suis donc présentée à des cours de conduite alors que j’avais déjà 24 ans. Mes copains de campagne, mes frères et sœurs ont tous eu leur permis du premier coup et au plus tard à 19 ans. Cela ne m’intéressait pas, et j’avais peur de toute façon : ne pas sentir la terre sous mes pieds, être emportée dans une machine infernale que je ne maîtrisais pas. 
                Ma grand-mère avec son gros cœur tout tendre d’affection, avait décidé d’offrir à ses petites filles, leurs robes de mariées. Mes sœurs ne voulaient pas se marier. Enfin je dirai plutôt que pour elles, se voir offrir les leçons de conduite était beaucoup plus pertinent et pratique en vue de  l’acquisition d’une indépendance dont elles étaient avides, qu’un mari ! Mémé s’est fait une joie d’accepter ce compromis.  
                Pour moi c’était différent, mon indépendance je l’ai prise très tôt : train, car, bus, vélo, auto-stop, marche à pieds. Tous ces moyens suffisaient largement à mes déplacements qui furent malgré tout nombreux et qui ne m’ont pas empêchée de fuir cette campagne, douillette certes, mais tellement étouffante ! Aujourd’hui encore mon moyen de transport préféré est loin d’être la voiture. Bon, j’aime bien ma « Georgette », je la bichonne, je lui parle, je l’entretiens afin qu’elle ne me joue pas trop de sales tours. Et surtout j’en ai besoin pour aller travailler, et puis aussi pour aller voir mes copines et me promener … 
                Donc, ma grand-mère, désespérée de ne pas avoir pu encore offrir le même cadeau qu’à mes sœurs, a lourdement insisté pour que je passe le permis (je n’étais pas non plus très attirée par le mariage) J’ai accepté. Ma vie d’alors était de bohème, mais j’étais indépendante dans tous les sens du terme. J’avais aussi une propension à ne pas trop me soucier de l’avenir, à ne pas être très « raisonnable », à m’offrir avec mes petits moyens un livre plutôt qu’un steak. Je me suis dit :  
-« Bon, il faut grandir un peu là, ce permis, il pourra te servir plus tard, au moins tu l’auras » 
  
                Résultat des courses, j’ai mis 3 ans avant d’avoir ce fameux permis, je l’ai passé cinq fois, et Mémé a déboursé…une cinquantaine de leçons ! Je voulais arrêter, bien consciente de vider dangereusement son porte-monnaie. Elle me répondait à chaque fois : 
-« Mais tu vas bien y arriver, tu n’es pas plus bête qu’une autre, continue ! » 
                J’ai mis hors d’eux plusieurs moniteurs d’auto-école, j’ai égratigné je ne sais combien de carrosseries, j’ai dégommé une bonne quantité de pneus contre les trottoirs, sans parler des jantes si se faisaient la malle, des boites à vitesse qui se désarticulaient, des rétroviseurs qui valdinguaient, des créneaux qui duraient des heures, des inspecteurs dont les cheveux allaient rejoindre ceux de mon père. 
                Le jour où je l’ai eu, ce permis, je soupçonne le moniteur d’avoir graissé la patte de l’inspecteur, du style : 
-« Je ne veux plus la voir celle-ci, donnez-lui ce permis, je vous en prie débarrassez-moi d’elle !!!!! » 
Je l’ai passé dans un petit village, cela a duré 5 minutes, pas de manœuvre, pas de piège, juste un feu rouge face auquel je me suis bien arrêtée ; trois petits tours et hop le papier était dans la poche ! 
                Ouf ! 
                Mais j’ai mis des années avant de conduire vraiment. L’arrivée de ma fille a été décisive. Si j’avais gardé mes habitudes pédestres ou de transports en commun, la vie au quotidien m’aurait été infernale. D’un point de vue géographique, il était tout bonnement ridicule, de ne pas me servir du véhicule que m’avait offert mon compagnon ! Alors je m’y suis faite, petit à petit. Je suis à l’aise sur les trajets que je connais bien, en ville comme à la campagne. Mais il est hors de question pour moi de conduire sur des trajets inconnus, de faire des grandes distances. Je suis toujours aussi fan des trains, des cars, des bus, des trams, de mes pieds bons marcheurs ! 
                Chaque nouvelle voiture entre mes mains est rapidement marquée d’une égratignure par ci, d’un cabossage par là…Les amis, comme les collègues sont prévenus quand ils me proposent les clés de leur auto : au volant je ne suis pas une rente ! 
                Mais la plus drôle des petites aventures m’est arrivée il y a peu de temps. C’était en automne, alors que le soleil se présente à nos yeux de manière très frontale, horizontale. Je contournais une place bordée de grands arbres ornés de magnifiques feuilles aux couleurs d’automne, les rues en étaient aussi recouvertes. C’était un décor magnifique. Eblouie et contemplative, je traversais un passage piéton apparemment sans piéton. Et tout d’un coup : « BAM » et 3 fois « BAM », des coups sur ma voiture !!! Tétanisée, je m’arrête, j’ouvre ma vitre, dans un premier temps je ne vois toujours que des feuilles…Puis j’entends une voix, un visage de dame âgée mais non moins énergique s’approche : 
-« Non mais ça va pas, vous avez failli m’écraser vous vous rendez compte ? 
- Heu…je ne vous avais pas vu Madame, je m’excuse » J’étais honteuse, je me sentais minable, j’arrivais à peine à parler. 
-Vous ne m’avez pas vue ? Non mais faudrait peut-être apprendre à conduire ma p’tite dame, ou alors faudrait prendre des lunettes ; non mais ! » M’a-t-elle répondu, en colère ! 
Et la voilà partie d’un bon pas, elle passe devant ma voiture avec son regard furibond puis s’éloigne, hargneuse. 
  
                Elle avait raison, quelques années après avoir obtenu non sans peine le permis, je ne sais toujours pas très bien conduire ! Le « ma p’tite dame » m’a faire rire après coup, devant bientôt passer le cap des séniors, les rôles vont s’inverser petit à petit.  On ne pardonne guère de fautes de conduite aux personnes âgées ! 
  
                Mais quand elle a traversé le passage piéton devant moi après « l’accident qui n’a pas eu lieu » là je l’ai vraiment vue…et j’ai eu envie de lui crier aux oreilles : 
-« Non mais ça va pas la tête ! Vous êtes vêtue d’une robe aux couleurs d’automne, vous vous rendez compte du danger dans lequel vous vous mettez ? » 
  
                Et c’était vrai, je ne pouvais pas la voir, elle était plantée, planquée, incrustée dans le décor avec sa robe orange jaune et marron ! 
  
                Foutus paramètres ! 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 02/05/2018 15:52:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 085

MessagePosté le: 02/05/2018 16:18:21    Sujet du message: Conduite en état d'...automne Répondre en citant

Texte raconté avec beaucoup d'humour même si la fin aurait pu être bien moins drôle que ça... J'ai bien imaginé la scène...
Et oui, le permis est important dans nos vies modernes, je m'y suis reprise à 3 fois mais j'ai quand même trouvé ça plus facile que les maths, auxquelles je n'ai jamais rien compris ! Laughing Mr. Green
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
brige
Plume de Piaf


Inscrit le: 12 Avr 2018
Messages: 19

MessagePosté le: 02/05/2018 16:38:55    Sujet du message: Conduite en état d'...automne Répondre en citant

Ce sont les automatismes à intégrer qui m'ont toujours cassé les pieds; et surtout faire plusieurs choses en même temps !Aujourd'hui j'en ris, mais il est vrai que sur le moment je n'étais pas fière !
Je viens d'envoyer réponse à ton message perso.
Revenir en haut
Liz
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 27 Oct 2015
Messages: 594

MessagePosté le: 02/05/2018 16:45:28    Sujet du message: Conduite en état d'...automne Répondre en citant

J'aime bien l'humour de ce texte. Se moquer de soi-même n'est pas toujours simple.
Sans permis lorsque l'ont habite en campagne, je peux le dire, c'est très galère.
_________________
La vie est une maladie mortelle, sexuellement transmise, qu'il fait bon vivre !
Sur ma page AVP, j'explique comment nous lisons et écrivons. Il y a aussi (en exemple) mon devoir pédagogique paru en ebook (18 pages) avec une illustration de Rebecca Fourment.

Ma page pour AVP
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/05/2018 22:07:22    Sujet du message: Conduite en état d'...automne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com