A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Premier tango à Paris

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Le jeu presqu'hebdomadaire -> Jeu 270 -> Les CC
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BB1
Plume de Kinor


Inscrit le: 01 Aoû 2017
Messages: 112

MessagePosté le: 07/05/2018 17:35:37    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

Premier tango à Paris

Dans ce cabaret de Montmartre, on dansait depuis un moment le charleston et le foxtrot. Les femmes en robe à la mode, cheveux coupés courts à la garçonne, se distinguaient par leur exubérance dans une assistance gaillarde. L’orchestre a fait une pause et s’est longuement concerté. On attendait, ce qui se préparait allait être important. Sur un mouvement de tête du chanteur, les instrumentistes se sont lancés, l’air a vibré d’une musique extraordinaire, incroyablement rythmée, follement moderne. Un des gars se tenait debout, une jambe repliée sur un tabouret, il maniait un instrument au timbre exceptionnel sur son genou. Après quelques instants de stupéfaction, une clameur joyeuse est montée dans la salle, des rires, de l’enthousiasme. On devinait, plutôt qu’on reconnaissait, le bandonéon et le fameux tango argentin, ces choses nouvelles dont on parlait dans toutes les ginguettes de la capitale! L'instrument s'agitait, se déployait et se contractait, triomphait devant une assistance surchauffée et déjà un peu éméchée. Le piano même, pourtant d'habitude bien allègre, faisait pâle figure à ses côtés. Deux ou trois couples connaissaient déjà leur affaire et montraient l'exemple, traversant la piste à pas cadencés. Avec une goutte de Champagne et la chaleur moite des lieux, Lucienne se sentait en forme. Elle a surmonté sa réserve de fille de bonne famille et laissé éclater sa joie quand André l’a invitée avec courtoisie. Vite, elle a retiré et jeté ses chaussures à talons, ils ont improvisé quelques pas de danse maladroits à partir de ce qu’ils supposaient, puis s’enhardissant, ils se sont affrontés au corps à corps sur le rythme saccadé. Bien droit, tonique, il avançait d’un pas souple et décidé, imitant ses voisins à droite et à gauche. Il paraissait aussi majestueux qu'un oiseau de proie. Elle, trouvait délicieux de se laisser mener par une main chaude et caressante, par un bras ferme qui lui gainait le dos. Elle s’abandonnait, leurs regards s’absorbaient, se confondaient, se noyaient l’un dans l’autre. Mais le tango est technique et donner le change est difficile, après l'exaltation initiale, ils se sont bientôt sentis un peu débordés. Faisant des grands pas en cadence, ils ont piétiné le parquet, leurs jambes se sont emmêlées, ils ont tangué dangereusement à vouloir pivoter et se sont rattrapé avec bonheur en éclatant de rire. Tout le monde ou presque en était à peu près au même point, la pagaille se généralisait et devenait notoire. Comme ils se tenaient encore la main, il l’a entraînée, ils se sont éloignés discrètement de la piste. Visiblement un peu vexé, André, profitant d’une pause de l’orchestre, a murmuré:
Pfff, le tango, une danse de sauvage, rien ne vaut une belle valse, et il a doucement fredonné: Frou-frou, frou-frou, par son jupon la femme, …
Les années de guerre et le travail dur en usine étaient derrière eux, les amoureux s'étaient enfuis par le train grâce à quelques économies. Elle ne regrettait décidément pas leur escapade à Paris. Elle portait un petit gilet qui laissait paraître des épaules rondes et un collier en or de pacotille, elle était sûre de son charme. Elle a frissonné doucement lorsque ses grandes moustaches lui ont effleuré le cou, sa sensibilité était à fleur de peau. Bientôt le couple plein d'ardeur a chaviré sur un canapé voisin. C’est peut-être ce jour-là que se sont rencontrés deux petits je-ne-sais-quoi qui ensemble réunis allaient devenir mon père.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/05/2018 17:35:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 085

MessagePosté le: 07/05/2018 17:43:40    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

Un super beau texte, que j'ai vraiment hésité à choisir dans mon vote ! Mais les deux autres m'ont plus convaincue Smile

En tout cas, il est très bien écrit et plein d'émotion et de tendresse et la chute est impeccable ! Ce qui est drôle, c'est que j'avais attribué ce texte à Dulcie (elle saura pourquoi, je pense) et j'ai été très surprise de voir qu'il s'agissait du tien, BB1 Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Melchior7
Plume de Quetzal


Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 41

MessagePosté le: 07/05/2018 18:19:04    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

Je suis viscéralement allergique à certaines onomatopées et « Pfff » en fait partie. Pourtant, ce texte digne des années folles est bien troussé et colle parfaitement au sujet. Je me serais bien vu entrer dans la danse et virevolter au son du bandonéon, sauf que ce que je déteste le plus après certaines onomatopées, c’est la danse.
Par ailleurs, les deux protagonistes sont sympathiques et rappellent avec justesse que de petites joies peuvent mener loin. Une histoire simple de gens simples racontée en mode allegro avec un dénouement logique.
Ma seule réserve concerne le tango. C’est pas une danse rigolote, elle m’a toujours foutu le cafard. L’ambiance décrite dans ce texte aurait mieux convenu à une danse plus légère, Charleston ou Fox-trot.
Revenir en haut
Dirini
Plume de Garuda


Inscrit le: 17 Sep 2016
Messages: 262

MessagePosté le: 07/05/2018 19:04:51    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

J'ai vote pour ce texte pour deux raisons : la beauté du style et l'immersion qu'il permet. Je m'y suis vu. Je me voyais danser parmi eux Wink

la chute est un peu décevante mais j'étais trop emballé alors ce texte aux cotés de Petit rat.
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 2 178

MessagePosté le: 07/05/2018 19:34:58    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

J'ai trouve le texte traité de façon classique. Mais la fin m'a séduite parce que vraiment, je ne m'y attendais pas et ça a été une très bonne surprise.

Et puis, le titre... J'aurais pu voté rien que pour le titre!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 4 475

MessagePosté le: 08/05/2018 07:52:47    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

Du rythme, de la musique, de la tendresse, de l'émotion, de l'humour. Et voilà qu'à la relecture, je me dis: " Bécasse, pourquoi n'as-tu pas voté pour ce superbe texte ?" Embarassed
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Melchior7
Plume de Quetzal


Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 41

MessagePosté le: 08/05/2018 13:44:26    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

Un cas de "trop belle pour moi" ? Je partage cet avis (voter pour ce texte).
Revenir en haut
BB1
Plume de Kinor


Inscrit le: 01 Aoû 2017
Messages: 112

MessagePosté le: 10/05/2018 07:55:19    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

Merci à vous tous pour vos sympathiques commentaires.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 7 747

MessagePosté le: 14/05/2018 09:50:18    Sujet du message: Premier tango à Paris Répondre en citant

Une belle histoire de rencontre et de découverte, celles d'une danse et celles de deux personnes. Un texte très bien écrit, fluide plein d'émotion et sans une seule scorie. J'ai préféré d'autre texte, mais après un nouvelle lecture et du recul, je confirme : ce texte est très bon. Et chapeauté d'un très bon titre.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/05/2018 22:23:38    Sujet du message: Premier tango à Paris

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Le jeu presqu'hebdomadaire -> Jeu 270 -> Les CC Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com