A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'enfant et la guerre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PlumeAbeille
Plume de Quetzal


Inscrit le: 22 Mar 2018
Messages: 49

MessagePosté le: 10/05/2018 15:38:16    Sujet du message: L'enfant et la guerre Répondre en citant

L'enfant et la guerre

Le jour s’éclaire, s’illumine
Et pourtant tout avait si mal commencé
Une telle concentration de malheurs
Familles déchirées Enfants abandonnés
Maman je t’aime, tu reviendras vite
Dis-moi ou est papa Prisonnier si loin
J’ai mal Je crie Je n’en peux plus
Oh si j'étais là, blottie dans tes bras
Je dois grandir et pourtant j’ai si mal
Grandir Apprendre Chanter Danser
Pleurer et goûter la vie malgré tout
C’est long ces années sans toi sans papa
Mendier un sourire Tendre la main
Que peut valoir une vie quand on porte
Une étoile jaune sur ses vêtements

J’étais faite pour aimer J’aimais la vie
Tout était si beau J’avais dix ans
On regarde le monde d’un œil nouveau
Quand on est enfant et que la vie s’ouvre à vous
La guerre est venue déchirer mon monde
Oh Barbara, quelle connerie la guerre
Une belle connerie, n'est-ce pas Prévert
Alors pourquoi, Oui dis-moi pourquoi
Pourquoi toujours détruire et tuer

A-t-on jamais accepté d’aimer de force
Sous l’effet de la pression ou de la torture
L’amour est la seule force qu’un dictateur
Ne pourra jamais capter ni maîtriser
Comment croire encore en la bonté
Quand on a vécu tant d’atrocités
Non je ne pourrai jamais oublier
Chaque nuit revient comme un cauchemar
Les soldats qui tapent sur un homme seul
Frappent à coups de talons Il meurt
Seul abandonné sur le trottoir J’ai peur
Je revois la haine qui rôde comme une bête
Jamais assouvie Je la vois dans le regard
Des hommes qu’elle réduit à l’état de bête
O mort où est ta dignité de grande dame

J’étais un enfant On me disait innocent
J’ai mûri trop vite Blessé jusqu’au sang
Aujourd’hui je suis là Marqué par les ans
La vie a trop de prix Je raconte aux enfants
Ce que fut la furie de ce cauchemar d’antan
Raconter l’indicible Être témoin simplement
Dire aussi la bonté, l’amour au fond du cœur
De ceux qui m’ont sauvé au mépris de leur vie

La vie n’a pas de prix quand
On croise le regard d’un enfant

(Poème écrit hier soir après avoir regardé sur France 3
le documentaire "39-45 : les enfants de la guerre")
_________________
Abeille mon amie, n'aie pas peur je ne te veux pas de mal
Je suis animal comme toi et j'aime la vie plus que tout, comme toi ...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/05/2018 15:38:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dirini
Plume de Garuda


Inscrit le: 17 Sep 2016
Messages: 293

MessagePosté le: 12/05/2018 07:41:57    Sujet du message: L'enfant et la guerre Répondre en citant

"L’amour est la seule force qu’un dictateur
Ne pourra jamais capter ni maîtriser"


L'idée est bonne Smile la formulation cependant rend l'idée moins frappante.


"La vie n’a pas de prix quand 
On croise le regard d’un enfant "


La en revanche la chute (l'effet de chute est bon) fait un peu cucul la praline ^^


voila tu viens de lire le plus désagréable j'espère que tu liras la suite ahah ^^


Belle musicalité, on ressent la force qui se dégage de ce texte ! j'ai adoré Smile et j'ai beaucoup de respect pour un tel talent (moi je serai incapable de composer aussi bien, je veux dire ne serait que le début d'un poème ^^).


Ton processus créatif me passionne : faire ça sur le coup, " à chaud" est formidable. Est-ce ton mode de fonctionnement général ou tu composes aussi en laissant reposer les idées, les premiers vers ?


Et dernière chose, n'as-tu pas pense t'adonner à la prose ? je pense que ton style y gagnerai encore plus en force u'en penses-tu ?
Revenir en haut
PlumeAbeille
Plume de Quetzal


Inscrit le: 22 Mar 2018
Messages: 49

MessagePosté le: 14/05/2018 23:51:56    Sujet du message: L'enfant et la guerre Répondre en citant

Bonsoir Dirini,
merci pour tes critiques, elles me font chaud au coeur, même si elles ont un côté "désagréable".
Oui j'avais écrit ce texte sous le coup de l'émotion. Un soir, je me laisse entraîner à regarder la TV. Emission sur les enfants de la guerre 39-45.
Cette guerre, pour des tas de raisons, me pose questions, me hante, j'essaie de comprendre, et là je regarde au lieu de faire de la musique, de lire, ou autre choses. Mais parfois, après les longues journées de travail, on se laisse faire et on le regrette après. Cette fois-là je ne l'avais pas regretté car ce regard sur les enfants pendant cette guerre m'a d'abord beaucoup intéressé, voire touché. Et il a suscité mon émotion.
Après l'émission, ému, je suis allé dans mon bureau, j'avais des choses qui me trottaient dans la tête, ça bouillonnait, j'avais besoin d'écrire, j'ai pris mon ordi et j'ai rédigé ce qui me venait, assez librement.
Quand j'ai vu que ça sortait, que ça se construisait, j'ai continué tout en écoutant de la musique (encore cette élégie de Muradyan, qui m'inspire tant sur le plan poétique).
Par contre je n'ai pas tenté de travailler le texte pour le mettre dans une forme plus poétique, je l'ai laissé un peu brut. J'y ai passé deux heures.
J'ai hésité un moment, et puis je me suis dit que je le publiais comme ça, en mode "brut de fonderie".
Le lendemain, en le relisant, j'ai fait quelques modifs mais plutôt mineures.

Voilà mon mode créatif pour ce texte là. Pour d'autres textes j'y ai passé beaucoup plus de temps.
Par exemple, l'autre poème très long "Tu dis avoir aimé", ce sont des mois, voire bien plus, et encore aujourd'hui je le trouve inachevé, j'y reviens, j'ai fait une version 2. Mais de celui-là je répondrai par ailleurs à tes commentaires.

Alors oui, pour revenir à l'enfant et la guerre, c'est en forme libre et brut. Mais j'y livre des pensées profondes.
Oui l'amour (au sens universel) est une force bien trop immense pour qu'un dictateur puisse s'en emparer.
Il peut me torturer, casser mes membres, me tuer, tuer mes proches. Il ne tuera jamais l'amour que j'ai pour la vie, pour les autres, pour la terre, pour le vivant...
Il peut attenter à ma dignité d'être humain, m’humilier, me réduire à rien. Mais il ne m'arrachera pas l'amour... même si ce n'est plus qu'une petite flamme de rien.
As-tu lu : "Une vie bouleversée" d'Etty Hillesum ?

Tout ça je l'ai ressenti si fortement dans ce documentaire. Ces enfants malmenés, blessés, qui ont vu leur vie bouleversée. Ces enfants qui grandissent quand même malgré tout, qui rient, chantent, dansent, même s'ils gardent gravés dans leur mémoire des souvenirs terribles, si leur corps les fait souffrir d'avoir vu la destruction et la mort autour d'eux, si leurs nuits sont peuplées de cauchemars. Ces enfants qui devenus adultes vieillissant vont à la rencontre des nouvelles générations pour leur raconter leur histoire, leur faire toucher du doigt le réel tel qu'il est dans son atroce cruauté. Avec sourire, bienveillance et espérance en l'avenir malgré le poids de l'histoire.
Voilà, j'ai voulu maladroitement faire passer ça. Ou plutôt non : volontairement maladroitement. Je l'ai laissé brut de forme pour un sujet où la brutalité est partout présente.

Et toujours, même si je laisse le texte "brut", je fais attention à sa musicalité car je lis le texte, je le dis, j'écris avec un rythme, une respiration, ...
Par exemple, en ce moment j'écoute la Fantasia sur Greensleeves, de Sir Ralph Vaughan Willliams, une oeuvre musicale empreinte d'une grande poésie.
https://www.youtube.com/watch?v=Ak85S5KZoKE

J'aimais bien mes deux derniers vers mais tu les trouves un peu cucul ...
Ok, je pensais prendre un peu de hauteur, de recul avec ces deux derniers vers, mais là ça aurait mérité d'être mieux travaillé, je me suis laissé aller à une idée un peu facile, un peu "convenue". Je te remercie de l'avoir souligné.

Merci pour tes commentaires. J'ai toujours voulu écrire, depuis tout petit, mais ce n'est que maintenant que je me laisse aller et je me sens comme une poule qui a couvé un canard, je me sens tout étonné que "ça sorte" et que l'on puisse aimer ce que j'écris.
Alors peut-être y-t-il quelque chose de vrai, il faut que je continue à laisser mon être intérieur s'imprégner du réel et traduire ses émotions dans des textes. Depuis une vingtaine d'années c'est plutôt à travers la musique que j'ai fait passer mes émotions, mes passions, en faisant chanter mon instrument là tout collé contre mon corps, unis tous les deux.
Auparavant, après cette émission, sous le coup de l'émotion, j'aurais pris mon instrument dans mes bras et j'aurais joué, improvisé, je l'aurais laissé dire mes émotions, mon trouble.

Aujourd'hui je me sens porté depuis quelques années par le besoin d'écrire.
Et puis j'ai surtout espoir de pouvoir unir les deux. Quand j'écris, je ne dis pas complètement les textes (que ce soit dans ma tête, ou bien à haute voix), je ne les chante pas non plus, je les musicalise, je les dis mais avec de la musique, je les respire et les temps de silence viennent se placer tout seuls ... les rebonds, les silences, les cadences.
J'aime aussi chanter des chansons de compositeurs français, avec mon instrument.
Mais mon plus grand plaisir est de dire un poème tout en dialoguant avec l'instrument, on dit le texte ensemble tous les deux.

Bon je me laisse aller à me livrer un peu dans l’intimité de ce processus créatif qui m'est encore comme quelque chose d'étranger, est-ce vraiment moi? Tes commentaires m'aident à me comprendre, à me questionner. Continue.
Quelle drôle d'aventure. Je ne sais pas où ça pourra conduire et je ne veux surtout pas le savoir.

Ecrire en prose? Une chose est sûre pour moi, c'est que je ne me sens pas du tout romancier. Mais écrire de petits textes, pourquoi pas.
Si ça te dis, je t'enverrai un petit texte un peu humoristique que j'avais écrit il y a quelques années sur ma guitare. Dis-moi si ça te dirait?

Bien à toi. Daniel

PS - maintenant j'écoute "Fur Alina", d'Arvo Pärt
https://www.youtube.com/watch?v=MmBrepbZji0
Ce n'est pas pour moi une musique source d'inspiration, elle fait plutôt partie pour moi des musiques qui m'aident à la méditation, au ressourcement intérieur, comme aussi "Spiegel im Spiegel" du même compositeur
_________________
Abeille mon amie, n'aie pas peur je ne te veux pas de mal
Je suis animal comme toi et j'aime la vie plus que tout, comme toi ...
Revenir en haut
Dirini
Plume de Garuda


Inscrit le: 17 Sep 2016
Messages: 293

MessagePosté le: 15/05/2018 00:30:55    Sujet du message: L'enfant et la guerre Répondre en citant

Ta réponse est très belle et émouvante, sincèrement !


Tu dis que tu ne te sens pas l'âme d'un romancier et pourtant avec une telle réponse j'aurai tendance a penser le contraire ! C'est une belle histoire que tu viens de rédiger Smile




Moi aussi je pratique la musique et j'aimerais que cette passion se ressente dans mes textes comme avec toi... ce n'est pas le cas pour moi malheureusement. Mais j'y travaille.


Partage le texte humoristique que tu as écrit, je suis curieux et je pense que le forum s'enrichirait encore plus si tu le partageais. 






Et au-dela de ça tu me transmets énormément grâce à ta réponse alors c'est à moi de te remercier Wink



PS: le "cucul" est excessif. JE suis quelqu'un d'excessif. Alors surtout ne te formalises pas. Tu as un talent indéniable. Quelque chose en toi qui ne demande qu'a sortir. Peut-Être devrais-tu te laisser aller davantage. Te libérer de ce petit quelque chose qui te retient encore !  
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/07/2018 09:51:26    Sujet du message: L'enfant et la guerre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com