A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Charlie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2018 -> Jeu 271 Le jeu du talent caché -> Les CC
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melchior7
Plume de Quetzal


Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 49

MessagePosté le: 21/05/2018 14:48:25    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

Charlie

Le rideau n’est pas tiré, pas tiré, le rideau, pourquoi le rideau n’est pas tiré, le rideau en bas, près de la fenêtre, les livres on les voit on ne doit pas voir les livres...
Perché sur la plus haute marche de l’escalier, tétanisé comme s’il avait vu le diable, Charlie attend, inquiet, muet, les yeux rivés sur l’étagère où sont entassés pêle-mêle des livres menaçants tandis qu’autour de la table, en silence, le reste de la famille petit-déjeune à l’arrache avant de vaquer à ses occupations. Le père s’énerve.
– Que quelqu’un ferme ce foutu rideau !
L’un des frères se lève et d’une main rageuse fait claquer le rideau sur la tringle.
– Quel gogol !
Sa mère le foudroie du regard, il baisse les yeux. Alors seulement Charlie descend. Une marche, deux marches... Il remonte d’une marche, se dandine, évite un nœud dans le bois et compte mécaniquement le nombre de miettes sur la table avant de reprendre sa progression en évitant de regarder le motif du carrelage. Et l’étagère, bien sûr. Un jour, il est resté une matinée à contempler le dos des livres, incapable de bouger, perdu dans le grain du cuir et les défauts du lettrage. Sa mère le guide.
– Assieds-toi. En face du bol rouge. Les céréales sont dedans.
Charlie s’installe. En face du bol rouge. Toujours à la même place, les yeux baissés. Les yeux, ça change tout le temps, la lumière qui joue dans l’iris, insupportable. Assourdissant. Il regarde le lait, plutôt, ces milliers de gouttelettes qui tombent en cascade dans le bol et qu’il a le temps de compter comme s’il les voyait à travers un prisme. Le lait, ça va. Le père se lève.
– Dépêche-toi, je t’emmène à la banque, aujourd’hui.
Il a été prévenu, on le lui a répété cent fois, c’est prévu, un jour par semaine, il accompagne son père au bureau, une petite agence familiale où tout le monde le connaît.
– Vendredi...
Sa mère le rassure.
– Oui, vendredi. Tu sais que le vendredi tu vas avec Papa à la banque.
– La banque...
Autour de lui on s’agite avec retenue, l’habitude. Pas trop de bruit, sinon il se bouche les oreilles. Horripilant. Les grands prennent le bus, les petits rejoignent leur école à pied, dissimulés sous leur cartable.
– On y va.
Ou pas. Charlie se lève de table quand la grande aiguille de l’horloge rejoint le chiffre 12, jamais avant. Il est huit heures moins une. Trop tôt. Le temps s’étire mollement comme du chewing-gum, il en profite pour explorer les méandres d’une toile d’araignée. Puis, quand l’aiguille se cale sur le bon chiffre d’un claquement sec qu’il est le seul à entendre, il se lève. Sort. Monte dans la voiture. Un quart d’heure de trajet qu’il passe à compter les passants. Gauche, droite, rien ne lui échappe, tout est consigné.
À la banque, c’est la vedette. « Bonjour, Charlie », « Oh ! Charlie ». On simule des high fives, surtout ne pas le toucher ni le dévisager avec trop d’insistance. Il s’installe dans un coin où on lui a préparé une pile de billets, des dizaines et des dizaines. Parfois, il travaille même en direct devant le client. Fascinant. Il prend le billet d’une main experte et le compare à l’image eidétique qu’il a dans la tête. Pixel par pixel, les ombres, les reliefs, l’hologramme. S’il dépose le billet à sa gauche, c’est qu’il est faux. On ne vérifie jamais. Son visage se transfigure, il sourit, immergé dans l’immensité du paysage imprimé qui s’ouvre à lui. Alors tout devient compréhensible et bienveillant.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/05/2018 14:48:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 4 548

MessagePosté le: 22/05/2018 08:10:21    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

Poignant mais sans pathos. Un être à part, qui vit une souffrance quotidienne dans les moindres faits de la vie de tous les jours, mais que la nature a toutefois doté d'un immense talent qui en fait, une fois par semaine, un être bien dans sa peau et apprécié.

Une chute qui résume tout dans sa simplicité. "Alors tout devient compréhensible et bienveillant".
Enfin, c'est mon ressenti, qui m'a fait classer ce texte.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/


Dernière édition par danielle le 24/05/2018 09:56:43; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jeeves
Plume de Griffon


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 788

MessagePosté le: 22/05/2018 08:35:43    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

Description parfaite de cette pathologie ou, du moins, ce qu'on en voit.
Description parfaite des réactions de l'entourage.
C'est bien écrit, on aime Charlie.
On est Charlie.
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 2 282

MessagePosté le: 22/05/2018 17:57:52    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

Je n'ai pas compris ce texte sur le coup mais j'ai senti qu'il avait "quelque chose".
Par exemple, je n'ai pas compris l'histoire des rideaux qu'on tire, le frère qui traite le jeune garçon de "gogol". Je n'ai pas compris la fin, non plus, la première fois. J'ai pensé à un enfant aveugle mais je ne voyais pas le lien avec les billets.
J'ai dû le relire une deuxième fois pour savourer la chute: un décalage effarant entre les troubles psychologiques et comportementaux du jeune autiste et sa dextérité à compter les billets et à reconnaitre leur authenticité.
Et sans pathos, c'est vrai, le texte est pourtant d'une tragédie véritable sans pour autant nous affliger. La courte phrase finale fait tilt : on est en empathie avec le personnage.
Un beau texte, bien dosé et juste.
Bien dosé,
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 2 282

MessagePosté le: 22/05/2018 17:58:33    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

jeeves a écrit:

C'est bien écrit, on aime Charlie.
On est Charlie.


Jeeves ! Okay
Revenir en haut
Emilie12
Plume de Kinor


Inscrit le: 11 Jan 2018
Messages: 128

MessagePosté le: 23/05/2018 11:12:45    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé ce texte, très bien écrit et qui nous fait nous identifier. Je n'ai pas voté pour lui car j'ai trouvé que mes deux choix rentraient plus dans le sujet, à peine plus.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 7 839

MessagePosté le: 24/05/2018 09:32:03    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

Un très bon texte, original, très bien écrit, beaucoup d'empathie avec ce personnage à lire entre les lignes. Trois raisons m'ont poussé à écarter ce texte du vote :

J'ai bien compris qu'il s'agit d'un autiste, mais certains points sont demeurés obscurs pour moi, sans doute que je n'en connais pas assez sur les autistes
Problème de respect du sujet : ce n'est pas un talent caché, toute la famille le connait (même si Charlie peut-être oublie chaque fois, ou alors oublie seulement que ça se passe le vendredi ?

Question de crédibilité : m^me si charlie est très performant, j'ai du mal à croire que les machines à détecter les faux billets ne le soient pas autant.

Et si l'poque de l'histoire n'est pas précisée, le terme pixel la rattache à la notre.
A moins qu'on confie ce travail à Charlie uniquement pour le valoriser ?
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 171

MessagePosté le: 24/05/2018 09:35:34    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

Mon coup de coeur ! Un texte très très bien écrit, fluide et authentique. Comme l'ont dit les autres, pas de pathos et pourtant, on est ému par l'histoire de Charlie, elle nous touche. Bravo Melchior7 Okay
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dirini
Plume de Garuda


Inscrit le: 17 Sep 2016
Messages: 293

MessagePosté le: 24/05/2018 09:37:25    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

J'ai écarté ce texte pour la même raison que Tober : le sujet n'est pas pleinement respecté.


Dommage parce que ce texte est aussi une petite perle ! j'ai adoré le mélange de registre et le rythme aéré de ton texte Smile
Revenir en haut
Melchior7
Plume de Quetzal


Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 49

MessagePosté le: 26/05/2018 15:58:21    Sujet du message: Charlie Répondre en citant

Merci pour vos commentaires. J'avais moi-même craint d'être un chouïa hors sujet, mais le sujet me tient à coeur.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 17/08/2018 17:45:42    Sujet du message: Charlie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2018 -> Jeu 271 Le jeu du talent caché -> Les CC Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com